L'Air du Temps


bienvenue sur notre forum



 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Derniers sujets
» " Prénom à Féter " et " Ephémérides du jour "
par michou Jeu 18 Jan - 6:42

» gateau au chocolat
par Nicky Ven 27 Oct - 8:51

» Plat vite fait bien fait...
par Grillon Lun 23 Oct - 11:30

» Animaux-Les Primates
par Anyette Ven 12 Mai - 16:03

» Coca Colaphile
par coppamozza Lun 8 Mai - 20:24

» Animaux Actualités
par michou Ven 21 Avr - 11:52

» Animaux Les félins
par Nicky Jeu 30 Mar - 11:32

» oeufs
par Marialys Lun 20 Mar - 11:41

» Gâteau au lait concentré sucré
par Marialys Lun 20 Mar - 10:54

» Le Pez "distributeur de bonbons"
par Coca Cola Sam 18 Mar - 19:48

» Nos votes
par Mars Ven 17 Mar - 8:49

» Galettes de dinde
par michou Jeu 16 Fév - 10:24

» Gratin de pommes de terre à la moutarde
par michou Jeu 16 Fév - 10:23

» Aumonières de saumon fumé au citron
par michou Jeu 16 Fév - 10:20

» Gâteau aux fruits
par michou Jeu 16 Fév - 10:16

» confiture d'oranges amères
par michou Jeu 9 Fév - 8:37

» choucroute alsaciennne au four
par Anyette Lun 28 Nov - 7:47

» Flan sans gluten, ni lactose
par michou Jeu 25 Aoû - 8:44

» huile parfumée
par Grillon Ven 12 Aoû - 18:33

» terrine de lentilles au saumon
par Nicky Jeu 28 Juil - 20:30


Partagez | 
 

 la pomme de terre

Aller en bas 
AuteurMessage
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 74
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: la pomme de terre   Lun 23 Mai - 17:06




notre pomme de terre) semble avoir spontanément pris naissance dans les pays andins et plus particulièrement près du littoral du Pérou actuel. En effet, 200 ans avant notre ère, des pommes de terre apparaissent sur des poteries découvertes près des côtes du Pérou

Ce n'est qu'en 1737 que nait à Montdidier, Antoine Augustin Parmentier, c'est à dire près de 100 ans après l'introduction de la pomme de terre en France. Captif en Allemagne, le jeune pharmacien militaire apprécie, par sa propre expérience, la valeur nutritive de ce légume. Libéré en 1763, il entreprend une campagne d'information pour vulgariser sa culture en France. Il publie un "Ouvrage économique sur la pomme de terre, le froment et le riz" puis, en 1773 un "Examen chimique des pommes de terre". En 1781, il reprend et développe une thèse sous le titre "Recherches sur les végétaux nourrissants qui, dans les temps de disette, peuvent remplacer les aliments ordinaires, avec de nouvelles observations sur la culture des pommes de terre".

Quelques variétés célèbres :



  • Amandine :
    Elle est née après 15 ans de recherches d'un croisement entre Mariana et Charlotte. Inscrite au catalogue des variétés en 1994, elle plait à l'œil comme au palais. C'est dans l'île de Ré (aujourd'hui en A.O.C.) qu'ont été cultivées les premières Amandines.
  • Belle de Fontenay :
    Elle est apparue à Fontenay-sous-Bois et a été inscrite au catalogue des variétés en 1935. Elle porte aussi le nom de Hénaut et de Boulangère. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et pommes rissolées.
  • BF 15 :
    Elle est née en 1947 d'un croisement de Belle de Fontenay et de Flava. On l'utilise en gratins, pommes vapeurs et pommes rissolées.
  • Bintje :
    Elle est née aux Pays-Bas en 1905. C'est la plus vendue en France. Sa chair farineuse convient pour les potages, les frites et les purées.
  • Bleue d'Auvergne :
    Variété tardive du Massif Central attestée depuis très longtemps.
  • Bonnotte
    Elle a été régénérée par l'I.N.R.A. en 1994. Elle est plantée le 2 février sur un lit de goëmons dans l'ile de Noirmoutier pour être récoltée 90 jours plus tard. Sa rareté dans les années 95 et 96 en avait fait un produit de luxe qui avait atteint le prix incroyable de 3000 F lors d'une vente aux enchères.
  • Charlotte :
    Elle est née en Bretagne en 1981 d'un croisement de Danaé et de Hansa. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et pommes rissolées.
  • Estima :
    Elle est née en 1981 d'un croisement d'hybrides non commercialisés. On l'utilise pour les potages, pommes au four, frites, ragoûts et purées.
  • Francine :
    Elle a été inscrite au catalogue des variétés en 1993. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et gratins.
  • Institut de Beauvais :
    Elle a été obtenue à l'Institut d'Agriculture de Beauvais en 1884. Elle a un tubercule en forme de cœur, pomme de terre jaune saumonée teinté de rose autour des yeux et à chair presque blanche.
  • Manon :
    Elle est née en 1987 d'un croisement entre Ukama et un hybride. On l'utilise pour les potages, pommes au four, frites, ragoûts et purées.
  • Pompadour :
    Elle est née en 1992 d'un croisement entre Roseval et BF 15 à la station de Breteville. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et pommes rissolées.
  • Ratte :
    Elle est née en 1870 et inscrite au catalogue en 1935. Initialement appelée Quenelle de Lyon, Corne de Bouc ou Corne de mouton, elle avait presque entièrement disparu avant d'être remise à la mode par des grands cuisiniers.
  • Roseval :
    Elle est née en 1950 d'un croisement entre Rosa et Vale. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur, gratins et soufflés.
  • Samba :
    Elle est née en 1989 d'un croisement entre Roseval et Baraka. On l'utilise pour les potages, pommes au four, en robe des champs et en purées.
  • Vittelotte noire :
    Elle est attestée avant 1815. Variété tardive estimée pour sa chair ferme d'un violet presque noir, en ragoût, gratin et salade panachée.


Véritable alliée de votre forme, la pomme de terre est une très bonne source de sucres lents pour une faible valeur calorique - 85 kcal/100g (à titre de comparaison, le pain apporte 250 kcal/100g).
Elle apporte toute l'énergie dont vous avez besoin : une ration moyenne, soit 300g de pommes de terre cuites à l'eau avec la peau (3 à 4 pommes de terre), couvre 25 à 35% des apports en vitamine C, 18 à 30% des besoins en fibres, 15 % à 20 % des besoins en magnésium, 10 % à 20 % des besoins en fer et 56% des besoins en potassium.

Avec seulement 85kcal pour 100g de pommes de terre cuites à l'eau, la pomme de terre convient à ceux et celles qui surveillent leur ligne si elle est cuisinée sans ajout de matières grasses inutiles. Elle fournit non seulement de l'énergie, mais elle crée également un effet de satiété qui limite la sensation de faim et par conséquent le grignotage. Il convient toutefois de limiter les autres sources de féculents dans le repas

la pomme de terre représente un aliment incontournable pour les athlètes en optimisant les apports nutritionnels importants tout en leur permettant de varier les plaisirs. Elle contribue à prévenir le risque d’une hypoglycémie.

Les pommes de terre primeurs


Les régions de prédilection des pommes de terre primeurs sont les zones littorales, du fait des microclimats dus à l’influence maritime et des sols sablonneux qui se réchauffent rapidement, permettant des plantations précoces. Il s’agit de terres aérées par le vent marin et riches en iodes de l’Atlantique ou de la Manche ou encore celles, légères et ensoleillées, du Sud de la France.

- La région du Val de Loire ouvre la ronde des primeurs françaises. Avec leurs terres sablonneuses et leur climat océanique, les îles de et de Noirmoutier en produisent en moyenne 20 000 tonnes par an, à partir de la mi-avril.
- Les pommes de terre de Bretagne leur emboîtent le pas, profitant pleinement du littoral et de ses embruns. Près de 30 000 tonnes sont produites de la pointe de Brest à Roscoff, de Lannion à Paimpol, sans oublier la région de Saint Malo.
- Viennent ensuite les primeurs de Provence, de Camargue et du Roussillon. La célèbre Béa y est cultivée dans des terres limoneuses aux odeurs de garrigue.
- La région de Marmande, en Aquitaine, est réputée pour sa production de primeurs. C’est en juin qu’elle donne le meilleur d’elle-même.
- Région plus tardive, le Val de Saône bénéficie de terres sableuses particulièrement adaptées à la production de pommes de terre. Les premières primeurs de cette région sont attendues vers le 20 juin.
- Dernières arrivées, les pommes de terre primeurs de la Manche sont cultivées à la pointe du Cotentin, dans le Val de Saire dans des petites parcelles en bord de mer.
Deux régions bénéficient d'une AOC (appellation d'origine contrôlée). Ce sont les pommes de terre primeurs de l'Ile de Ré et celles du Roussillon, dont la célébre Béa


  • Une fois cuite, évitez de laisser trop longtemps la pomme de terre dans l’eau (ce qui ferait gonfler l’amidon et rendrait la chair de la pomme de terre « élastique »).
  • Les pommes de terre destinées à la friture devront être rincées au préalable pour éviter qu’elles ne collent ensuite à la cuisson.


  • Revenir en haut Aller en bas
     
    la pomme de terre
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Gnocchis à la pomme de terre
    » La pomme de terre qu'il vous faut
    » Congeler des purées qui contiennent de la pomme de terre?
    » Tarte pomme de terre,cantal
    » Topinambour, un féculent comme la pomme de terre?

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    L'Air du Temps :: Cuisine :: Histoires culinaires-
    Sauter vers: