L'Air du Temps


bienvenue sur notre forum



 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Derniers sujets
» " Prénom à Féter " et " Ephémérides du jour "
par poérava Lun 10 Juil - 23:20

» Animaux-Les Primates
par Anyette Ven 12 Mai - 16:03

» Coca Colaphile
par coppamozza Lun 8 Mai - 20:24

» Animaux Actualités
par michou Ven 21 Avr - 11:52

» Bienvenue chez Mars
par houblon Mer 5 Avr - 18:21

» Animaux Les félins
par Nicky Jeu 30 Mar - 11:32

» oeufs
par Marialys Lun 20 Mar - 11:41

» Gâteau au lait concentré sucré
par Marialys Lun 20 Mar - 10:54

» Le Pez "distributeur de bonbons"
par Coca Cola Sam 18 Mar - 19:48

» Nos votes
par Mars Ven 17 Mar - 8:49

» Galettes de dinde
par michou Jeu 16 Fév - 10:24

» Gratin de pommes de terre à la moutarde
par michou Jeu 16 Fév - 10:23

» Aumonières de saumon fumé au citron
par michou Jeu 16 Fév - 10:20

» Gâteau aux fruits
par michou Jeu 16 Fév - 10:16

» confiture d'oranges amères
par michou Jeu 9 Fév - 8:37

» choucroute alsaciennne au four
par Anyette Lun 28 Nov - 7:47

» Flan sans gluten, ni lactose
par michou Jeu 25 Aoû - 8:44

» huile parfumée
par Grillon Ven 12 Aoû - 18:33

» terrine de lentilles au saumon
par Nicky Jeu 28 Juil - 20:30

» chapelure
par Anyette Mar 26 Jan - 8:37


Partagez | 
 

 legumes oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: legumes oubliés   Jeu 7 Mai - 18:17






Découvert en Scandinavie à la fin du Moyen-Âge, le rutabaga serait à l’origine le croisement entre le navet et le chou-frisé. Son oubli remonte à la Seconde Guerre Mondiale, car on l’utilisait en substitut de la pomme de terre durant les périodes de restrictions alimentaires, d’où son surnom de « légume du pauvre ». De plus, certaines espèces de rutabaga sont destinées à nourrir le bétail, ce qui n’arrange pas son image auprès du public. On les qualifie de légumes tout-terrain car ils peuvent êtres cultivés n’importe où. Depuis un certain temps, les grands chefs l’incorporent à leur menu, ce qui permet au rutabaga d’avoir de meilleures critiques.

Le rutabaga est très riche en nutriments tels que le phosphore, le magnésium, le potassium, le fer, le manganèse, le cuivre et certaines vitamines (B1, B6, C). On lui confère donc des propriétés antioxydantes qui participent au maintien de la bonne santé des os, et il renferme une bonne quantité de fibres car pour une portion de 74 grammes il contient 1,8 gramme de fibres (soit plus que le navet).

Le rutabaga est souvent confondu avec le navet, que l’on distingue souvent par leurs feuilles. Ce légume peut s’immiscer dans tous nos plats car il est très facile à cuisiner. On le trouve principalement au printemps ou au début de l’été.

Trés bon, j'en ai déjà fait en gratin,

2 rutabagas
2 pdt
2 poireaux
2 boules de mozarella
éplucher es légumes coups en rondelles
faire revenir à la poéle
une dizaines de mm
puis ajouter le fromage
mettre au four 30/40 mm.

Je rajouterais d'autres légumes.
Revenir en haut Aller en bas
coppamozza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8373
Age : 53
Localisation : Lodéve (Herault)
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Jeu 7 Mai - 19:21

:cou: c'est bon mais bonjour apres la digestion
Revenir en haut Aller en bas
http://certiferme.com/blog/coppamozzacity.html
Nicky
fondatrice administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 25262
Age : 67
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Jeu 7 Mai - 20:04

merci douceur, je n'ai jamais mangé de rutabagas ... on en trouve pas facilement   :big:

___________________________



     bonne journée  Nicky ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.e-monsite.com/nicky
Grillon
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60761
Age : 70
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Jeu 7 Mai - 20:27

j'essaierai Douceur avec deux alka seltzer

merci

___________________________


Revenir en haut Aller en bas
michou

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2713
Age : 67
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Jeu 7 Mai - 20:39

super cette recette ! mais pour essayer il faudra diviser les proportions des fois que l'on aimerait pas

merci DOUCEUR :big:
Revenir en haut Aller en bas
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Ven 8 Mai - 9:49





La BETTE


La consommation de bette remonte à l’Antiquité, ou les philosophes y décrivaient déjà son aspect particulier : « de grandes feuilles vertes sur des tiges rouges ». Par la suite, les Romains en feront des usages tant culinaires que médicinaux. Appelée également « blette », elle est très proche de la betterave. En fait, il s’agirait d’une betterave ayant développé ses feuilles. Réputée comme étant un légume de pauvre, la blette a perdu de sa popularité et peine à la retrouver. Cependant dans le sud de la France, elle fait partie du patrimoine culinaire et reste assez présente sur les marchés.

La bette serait efficace pour lutter contre le diabète de type 2 et s’avère riche en antioxydants1 tels que les flavonoïdes, qui luttent contre les radicaux libres.

On peut la consommer aussi bien crue que cuite, et ses feuilles sont elles aussi comestibles. Il est d’ailleurs possible de trouver des tisanes faites à base de feuilles de bette. (connais pas)
Moi, je la fais au gratin, je connais des personnes qui font des quiches avc les feuilles en garniture, ou des tourtes, mon mari n'aime ,pas la verdure, les cotes facile il faut nettoyer les cotes avec un petit couteau, les couper en tronçons et faire cuire 15/20 mm, je mets des dés de jambon du gruyére, une petite sauce béchamelle, et au four, nous en mettons au jardin, elles poussent bien.
Je n'ai jamais manger cru ces cotes.
Revenir en haut Aller en bas
Grillon
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60761
Age : 70
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Ven 8 Mai - 10:13

merci Douceur, maman cuisinait les côtes et ma belle mère les feuilles en tarte
moi je n'ai jamais cuisiné la bette

merci de nous en parler :cou:

___________________________


Revenir en haut Aller en bas
Anyette

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14044
Age : 84
Localisation : région lyonnaise FRANCE
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Sam 9 Mai - 9:41

Merci Douceur,

Moi, je les cuisine même à l'étouffée, coupée en tronçons, sans enlever les fils, qui cuits ne se sentent pas du tout,
Et les feuilles avec souvent

Les feuilles je les mets parfois avec des épinards, c'est bon aussi.
En gration, très bon mais plus riches !! c'était avant, pour nous
:pintemps 1:
Revenir en haut Aller en bas
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Sam 9 Mai - 10:05

Merci pour,toutes vos idées et commentaires
Revenir en haut Aller en bas
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Sam 9 Mai - 10:20





Le chou RAVE

Le nom de chou-rave est apparu au XVIIème siècle. Parfois surnommé chou-pomme à cause de son apparence, il a également connu le nom de gongylode qui signifie « genou ». En effet, sa partie bulbeuse donne l’impression que la plante est agenouillée sur le sol. Il a subi le contrecoup de la période d’après-guerre, car on le consommait quasiment tous les jours et en cas de famine. On dit de lui que c’est le mal aimé de la famille des choux car il demeure très peu consommé en France et au Canada.

Certains composés actifs contenus dans ce légume pourraient prévenir la formation de tumeurs1 et favoriser leur autodestruction2,3. Il est très riche en vitamine C et couvre la quasi-totalité des apports recommandés. Cette dernière contribue à la bonne santé des os, des cartilages et des dents. Enfin le chou-rave est très peu calorique (19 calories pour 70 grammes), ce qui le rend particulièrement apprécié en cas de régime.

Le chou-rave, grâce à ses multiples bienfaits, devrait être un des indispensables de nos menus. Il est très facile à cuisiner et s’adapte à toute sorte de plats. Les choux-raves miniatures (entre 2 et 3 centimètres) peuvent êtres cuits entiers avec leur peau
J'en ai déjà fait, au marché un petit producteur en vend.
On peut le cuisiner à toutes les sauces, un légume trés doux
Méme en salade, bien assaisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Anyette

avatar

Féminin
Nombre de messages : 14044
Age : 84
Localisation : région lyonnaise FRANCE
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Sam 9 Mai - 10:23

alors là, j'en ai jamais fait !!! il va falloir qure je palie à ce manque alors ....
Merci Douceur
Revenir en haut Aller en bas
Grillon
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60761
Age : 70
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Sam 9 Mai - 17:06

moi je l'aime en salade avec une bonne sauce citronnée

merci Douceur :printemps 2:

___________________________


Revenir en haut Aller en bas
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Dim 10 Mai - 12:09




Le panais



Le panais a été découvert pour la première fois dans des monastères au Moyen-Âge. Son utilisation a toujours été culinaire, mais il semblerait qu’il ait été préconisé à des fins médicinales également. Il est originaire du bassin méditerranéen et connu des Grecs et des Romains, mais on ignore comment il a été domestiqué en Europe de l’Ouest. Il a été introduit en Amérique du Nord au début du XVIIème siècle, et cultivé par les premiers colons et les Indiens. Une légende raconte que l’empereur romain Tibère aimait tellement le panais qu’il en faisait venir chaque année d’Allemagne, où ce légume poussait à profusion sur les rives du Rhin. Aujourd’hui, il retrouve une certaine popularité chez les amateurs de légumes anciens car il est devenu synonyme d’aliment santé.

Cette sorte de carotte blanche renferme des molécules qui joueraient un rôle dans la prévention contre certains cancers1. En effet, un de ses antioxydants, le polyacétylène2, permettrait de lutter contre le développement des cellules cancéreuses. Grâce à ses fibres, le panais est très rassasiant et limite les risques de constipation3.

Le panais se cuisine de la même façon que les carottes, il est donc très facile de l’incorporer à son menu. Ses tiges et ses feuilles sont également comestibles et on les incorpore généralement dans des bouillons ou des sauces. On préfèrera un panais de taille moyenne, car il est moins fibreux et ne se dessèchera pas trop rapidement.

J'ai déjà ajouter des panais à une purée.












Revenir en haut Aller en bas
michou

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2713
Age : 67
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Dim 10 Mai - 13:21

DOUCEUR pour cette information
:big:
Revenir en haut Aller en bas
Grillon
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60761
Age : 70
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Lun 11 Mai - 10:29

il a le gout de la carotte ? j'en ai vu sur le marché
merci Douceur :iLove2:

___________________________


Revenir en haut Aller en bas
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Lun 11 Mai - 14:50




Le topinambour



en 1613 que débarque, en France, ce légume-racine découvert par les colons dans les grandes plaines d’Amérique du Nord. Séduit par son goût et sa ressemblance avec l’artichaut, les Français lui accordent rapidement une place de choix dans leur potager. Mais ils vont commettre une erreur grossière. L’année de son introduction sur le territoire coïncide avec l’arrivée des Tupinambas, une tribu cannibale du Brésil amenée en France comme curiosité locale. Convaincus que les tubercules sont apportés par les « indigènes », les Français les appellent alors les topinambours. Aujourd’hui, le nom est resté.

S’il n’existe sans doute aucun autre légume aussi facile à cultiver que lui, le topinambour n’est pourtant pas dénué d’intérêt : sa richesse en inuline (un type de fibre alimentaire) le rendrait utile contre la constipation1 et améliorerait l’équilibre de la flore intestinale. Au contraire, son absence d’amidon le rend intéressant pour les personnes diabétiques !

Les parties comestibles du topinambour sont ses tubercules, qui ont un fort pouvoir rassasiant. On conseille de les consommer dès qu’ils ont été récoltés car ils s’assèchent très rapidement. Le topinambour se prête à de multiples recettes, aussi bien cru que cuit.


Sous un jet d’eau, frottez consciencieusement les topinambours avec une brosse. Les topinambours sont difficiles à éplucher en raison de leurs formes irrégulières.
• Employez un petit couteau, pas un économe, et faites d’épaisses pelures. Le topinambour s’oxyde très vite : pour le conserver une fois épluché, immergez-le dans une eau froide citronnée.
• Notez que la cuisson facilite l’épluchage.
• Cependant, il n’est pas nécessaire de les peler : leur peau peut se manger ; elle leur donne même un goût plus prononcé. Il suffit donc de bien les brosser pour les nettoyer.


Surveillez la cuisson

Les topinambours se dégustent aussi bien chauds que froids, mais toujours cuits. Tous les modes de cuisson leur conviennent : bouillis à l’eau, au lait, sauté à la poêle ou cuit à la vapeur, en papillote, etc. mais les cuissons à l’étuvée font davantage ressortir leur saveur fine et sucrée qui rappelle celle du fond d’artichaut.

Mettre l’eau à chauffer. Déposer les topinambours dans le panier vapeur, au dessus de l’eau bouillante. Laisser cuire entre 20 et 30 minutes en surveillant. Le temps de cuisson varie selon l’âge du légume : fraîchement récolté il sera plus ferme et plus long à cuire. Piquer le turbercule avec un couteau : la lame doit pénétrer facilement lorsqu’ils sont cuits, mais ils doivent rester un peu fermes. Éplucher avec un couteau. Leur chair nacrée est odorante. Miam !



Comment les déguster ?

Une fois cuits, ils se dégustent très simplement : avec une noix de beurre, ou refroidis avec un peu de vinaigrette. Quel régal !



Conseil du chef

En purée, au gratin, à la crème... le topinambour se prépare de différentes façons, il peut remplacer la châtaigne d’eau ou la pomme de terre. Il se marie bien avec le poisson.


Pour varier

Ils s’accommodent au beurre, à la crème, à la béchamel, persillés ou encore en salade, en frites, en purée, en soufflé et même en dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Grillon
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60761
Age : 70
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Lun 11 Mai - 20:04

merci Douceur :cou:

___________________________


Revenir en haut Aller en bas
coppamozza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8373
Age : 53
Localisation : Lodéve (Herault)
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Lun 11 Mai - 20:13

hum j'adore les topinambours mais pas facile d'entrouver par ici ou alors à un prix elevé :cou:
Revenir en haut Aller en bas
http://certiferme.com/blog/coppamozzacity.html
douceur



Féminin
Nombre de messages : 20220
Age : 73
Localisation : 54
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: legumes oubliés   Mar 12 Mai - 11:40

Le radis noir





Au temps des Pharaons, le radis noir était distribué pour rafraichir et nourrir les ouvriers qui construisaient la pyramide de Gizeh. Les botanistes pensent qu’il a été le premier radis cultivé par les Hommes, et les herboristes ont préféré l’utiliser à des fins médicinales. Au Moyen-Âge, on le préconisait pour purger le cerveau et les viscères de leurs « humeurs malignes ». A la Renaissance, c’était pour atténuer les douleurs des calculs urinaires. Puis pendant un temps, il a été qualifié de remède de bonne femme pour traiter la coqueluche et les bronchites. C’est seulement à la fin du XIXème siècle que l’on a de nouveau reconnu les bienfaits du radis noir.

Ce petit légume présente une quantité importante de vitamine C2 (114 milligrammes pour 100 grammes) et de potassium (554 milligrammes pour 100 grammes)1. Sa teneur en antioxydants3 lui permet d’avoir un effet préventif sur les maladies cardiovasculaires2. Il agirait aussi sur la sécrétion biliaire et le cholestérol3,4.

Le radis noir est un excellent purifiant, et peut être consommé de diverses façons. On le retrouve ainsi sous forme de jus, d’ampoules buvables en traitement médical, ou tel quel dans des plats. Enfin, comme pour les autres variétés de radis, sa peau est comestible.

Le radis noir facilite le transit intestinal. Légèrement laxatif, il est particulièrement recommandé aux personnes souffrant de constipation.
Il est bénéfique pour la vésicule biliaire et le foie car il permet d'éliminer les toxines et les déchets. Facilitant la production de bile par le foie, le radis noir est à privilégier en cas d'excès alimentaires.
Avec seulement 15 calories pour 100 grammes, il est peu calorique et convient aux personnes suivant un régime.
Il serait aussi connu pour soulager la toux et pour fluidifier les sécrétions bronchiques. Il faut pour cela le consommer sous forme de sirop.


Le radis noir se mange sans sa peau. Vous avez le choix de le consommer cru (râpé dans une salade) ou cuit (de la même manière que les navets).


Pour adoucir la saveur piquante du radis noir, préparez-le (râpé ou coupé en rondelles) 15 minutes avant de le manger, avec du fromage blanc aussi


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: legumes oubliés   

Revenir en haut Aller en bas
 
legumes oubliés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petits pots, purees, fruits et legumes
» Couscous
» Savoir-faires oubliés
» lasagnes aux petits legumes
» Une boisson oubliée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Air du Temps :: Cuisine :: Partage de nos recettes :: Légumes-
Sauter vers: